Loveplus, parlons romance sur DS

En 2009, Konami sortait sur Nintedo DS un galge nommé LovePlus. Il fait partie de ces rares jeux à s’être fait remarqué jusque chez nous sur cette console et possède de nombreuses rééditions pour un petit jeu (LovePlus+ en 2010, une version iOS en 2011…), en plus d’adaptations en manga et autres. Vous en avez marre de voir des paires de fesses partout ? Vous voulez un peu de romantisme, d’aventure classique Slice of life ? Eh bien, c’est parti, le temps de mettre mon uniforme marin et allons-y !

Plantons le décor

Le jeu nous transporte dans un schéma on ne peut plus classique : vous incarnez un lycéen tout juste transféré à Towano High School. Vous ne connaissez personne et, bien évidemment, vous rencontrerez trois superbes filles dans des situations extrêmement communes : à votre petit boulot au restaurant, dans votre club choisi par hasard et, en rejoignant le comité de la bibliothèque (pourquoi, franchement ?). À partir de là, votre vie quotidienne jonglera entre vos activités, vos loisirs et parler avec les trois demoiselles en essayant de draguer celle que vous souhaitez, le but du jeu étant évidemment d’obtenir une petite amie.

Chaque matin, vous déciderez de votre emploi du temps : aller au club, sortir faire un tour, travailler, faire du sport, étudier… Un panel d’activités communes toutes rangées dans des petits carrés. Chacune apporte des bonus ou des malus de caractéristiques, et vous en possédez 4 : la force, l’intelligence, le bon sens, et le style. En avançant sur le calendrier, pour obtenir des interactions privilégiées avec les personnages féminins, il vous faudra atteindre un certain seuil dans une compétence donnée. Impossible cependant de le deviner en avance : même si, on s’en doute, Takane du club de tennis sera sûrement plus sensible à votre don sportif par exemple. Cependant, tout peut arriver et tout peut être sollicité pour chaque protagoniste. C’est un style assez classique de dating sim, mais c’est assez efficace et plaisant à prendre en main : on finit par réfléchir minutieusement à quoi faire de sa journée et quoi améliorer.

LovePlus3  LovePlus1

Vous pensiez que c’était fini ?

Si vous arrivez à parler à une fille sans vous faire rejeter (en même temps, ça doit sentir le pervers à des kilomètres), vous obtiendrez son numéro et pourrez vous échanger des SMS… Très basiques. Globalement, vous aurez le choix entre trois types de réponses : normal, sentimental, démotivé. Vous ne saurez jamais ce que vous écrivez, ni si votre choix a été le bon… Bon courage ! Plus vous avancez, plus vous gagnez de l’affection (en tout cas, je l’espère pour vous) et, finalement, la fille viendra se confesser à vous. Si vous êtes un pur beau gosse qui a réussi à draguer toutes les filles en même temps, vous pourrez en rejeter une pour aller avec une autre. Ne rêvez pas, vous n’y arriverez pas du premier coup, pas avec ces baskets là au lieu de converses, mon bon monsieur.
Vous pensez que le jeu est terminé ? Bien sûr que non ! Il ne fait en réalité que commencer. Et là, LovePlus dévoile sa véritable identité : le jeu augmente sa difficulté et gagne une durée de vie quasi infinie. À vous d’appeler votre copine, organiser vos rendez-vous, gagner de l’affection, tout en essayant de garder vos caractéristiques hautes, tout ça pour essayer obtenir le merveilleux bisou amoureux. Globalement, le style du jeu ne change pas dans le fond : vous continuez à faire votre planning, sauf que cette fois, en plus de faire vos abdos, vous devrez aussi penser à acheter un cadeau et choisir le lieu de rencontre. Vous passerez le plus clair de votre temps à jongler entre le téléphone et vos caractéristiques, tout ça pour espérer tenir la main de la copine et décrocher un malheureux bisou…

Aparté Japon, ce jeu dispose d’une fonction en temps réel. Oui, vous mangez avec votre copine, dormez avec et, pouvez même lui parler avec votre micro. Même si, bien sûr, le personnage ne dira que des phrases très génériques comme « Tu crois ? », « Peut être ! » et ce genre de répliques clichés qui n’engagent pas réellement la conversation. Vous cherchiez un moyen de fuir la vie réelle tout en ayant une vie sociale ? LovePlus vous rend service, alléluia !

LovePlus5  LovePlus6
Son et lumières

N’oublions pas que la DS disposait tout de même d’assez peu de jeux en 3D : les rendus n’étant généralement pas géniaux, pour ne pas dire très moches, son catalogue possède énormément de pixel art. Pourtant, ici, Konami a réussi à tirer son épingle du jeu en proposant des personnages 3D animés de manière très réussie. C’est un peu pixellisé, certes, mais leurs visages sont adorables, leurs réactions mignonnes et il est très plaisant de les raccompagner chez elles et de leur parler.
Le jeu dispose aussi de quelques CG, mais très peu : ce qui est dommage, c’est la coupure classique entre les deux écrans qui donnent un rendu bizarre des illustrations. Elles sont plutôt jolies ceci dit.

En terme de musiques, on a quelque chose de très classique une fois encore, et très peu de pistes. On aurait aimé un peu plus de diversité et d’inventivité… Ça sert très bien le propos, mais ça manque un peu de jusqu’au-boutisme.
Les doubleurs font bien leur travail, mais ce n’est pas la grande folie non plus. Les actrices manquent parfois de conviction ou de passion, ce qui reste dommage pour un jeu concentré sur ce thème.

Conclusion

LovePlus est jeu plaisant surtout dans sa mise en forme ; c’est toujours agréable de pouvoir jouer sur sa console portable et de pouvoir profiter de beaux visuels en prime. Le jeu souffrira malheureusement, comme tous les dating simulation, d’un gameplay très répétitif même s’il s’avère plus réfléchi qu’il ne le paraît. C’est un bon moyen de passer le temps et de se décontracter ; faites attention cependant de ne pas devenir un cliché de l’otaku éperdument amoureux de sa petite amie virtuelle, vous finiriez énormément frustré et l’industrie du mouchoir gagnerait bien trop en puissance !

Article rédigé pour le Mag'zine n°13 - juillet 2015
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s