Hunie Pop : des culottes, des puzzles. La vie.

Un jeu de rôle candy crush avec des boobs dedans ? Pas de problème : Hunie Pop vous rend service depuis le 19 janvier 2015. Premier dating simulation puzzle RPG érotique d’origine américaine puisque réalisé par HuniePot, ce jeu a toutes les qualités requises pour intéresser tout fan du genre.

Vous incarnez un garçon ou une fille, au choix (et miracle, enfin des bisexuelles à tous les coins de rues), se retrouvant par défaut looser, comme la plupart des protagonistes de dating simulation. A partir de là, une fée en petite culotte va vous prendre sous son aile et vous apprendre l’art de la drague, même s’il faut le dire vite ; à part s’écrier « Va parler à la fille, FIIIILLE », on ne peut pas dire que ses conseils soient d’or. Ainsi commence votre longue épopée à la poursuite de vos rêves : conquérir toutes les poitrines du monde.

Un jeu plein de bon goût, je vous dis.
Un jeu plein de bon goût, je vous dis.

Sur la forme

Hunie Pop présente toutes les caractéristiques classiques d’un visual novel RPG : des choix, des demoiselles plus charmantes les unes que les autres, mais aussi une gestion d’objets proche de l’équipement et des compétences à améliorer. Eh oui, ça calme ; si ce jeu vomit du rose dans tous les sens, il va bien plus loin que Rescue pet saga et ce, même dans son gameplay. Mais tarissons les éloges et rentrons dans le vif du sujet, les pattes bien écartées pour accueillir ce petit bébé.

Lorsque vous lancez un rendez-vous avec l’une des jolies jeunes (et moins jeunes) filles, une grille va apparaître. Elle présente une composition classique d’un puzzle, réunissant différentes pièces. Elles ont chacune leur intérêt : tout d’abord les jetons de combo, qui sont la Romance, le Flirt, le Talent et la Sexualité. Elles explosent en de milliers de petits coeurs tous mignons si vous en associez trois au minimum. Selon les dames avec lesquelles vous badinez, les pièces rapportent plus ou moins de points : au dépens de leurs préférences en matière romantique (les chimpanzés ou les étalons, ce genre de choses). Pour pimenter le jeu, le tableau s’agrémente de Sentiments, qui permettent d’utiliser des objets, de Joie, pour ajouter des tours de jeu, et de Passion, qui agit comme un multiplicateur de points. Le but étant, à force de combos, d’atteindre l’objectif demandé et ce dans le nombre de tours impartis, pour peu que vous ne tombez pas sur la dernière pièce : le coeur brisé, qui va vous arracher vos points durement gagnés.

4  5

Les objets permettent de supprimer des lignes, rajouter des tours, transformer des jetons, … il en existe une vingtaine pour créer votre propre deck, à découvrir et obtenir au fil du jeu ! En vous équipant de votre rouge à lèvre ou d’une peluche pinguin, vous pouvez constituer une véritable stratégie jusqu’à trouver le combo gagnant pour remporter vos parties. Et cela s’avérera vite indispensable : plus vous réussissez vos rendez-vous, plus la difficulté augmente. Si au début le jeu ne vous demandera que 500 points pour un rendez-vous, vous finirez la partie avec un objectif de 5000 soit 10 fois plus, sans oublier la complexité des puzzles qui s’intensifieront. Ca rigole moins : on avait pas dit qu’obtenir toutes les culottes serait facile.

Vous pensez que c’est fini ? Eh bien non ; Hunie Pop fait durer le plaisir.
Vous avez la possibilité de faire la conversation avec chaque personnage, ainsi que de leur offrir des cadeaux. Ces actions vous font gagner des Hunies, la monnaie féérique du jeu. Contrairement aux dollars qui servent à acheter offrandes et nourriture, les Hunies permettent d’augmenter vos compétences : le Flirt, le Talent, mais aussi la Passion ou le Charisme, pour améliorer le nombre de points obtenus ou réduire les malus subis avec les Coeurs brisés, entre autres. En fonction de vos habitudes de jeu, à vous de rendre prioritaire la bonne caractéristique. Et là, vous vous êtes peut être arrêtés sur le mot « nourriture », comme des affamés rêvant de bonnes grosses frites baignant dans l’huile. En effet, discuter donne faim, CQFD : parler aux demoiselles leur fait consommer les points de leur jauge d’appétit. Celle-ci doit être un minimum remplie pour réaliser des actions. Vous pouvez aussi essayer de leur faire boire de l’alcool ; c’est connu, ça facilite les rendez-vous et ouvre de nouveaux horizons. Sur Hunie Pop, cela vous fait gagner des Sentiments dès le début de la partie, permettant ainsi d’utiliser, si vous en avez, des objets avant même de vous lancer sur le puzzle. Vous allez aimer le whisky, c’est moi qui vous le dit.

2  3

Qu’y a-t-il d’autre à dire ? Tellement. Ce jeu s’avère bien plus complet que ne pourrait le suggérer sa couverture. Par exemple, il travaille votre mémoire. Lorsque vous aller tenter une ébauche de conversation avec vos prétendantes, vous aurez la possibilité de leur poser des questions, comme demander leur profession, leur nom de famille, ou la taille de leur bonnet de soutien gorge. Pour gagner plus de Hunies, il faudra répondre juste lorsque ces chères dames vérifieront que les informations lâchées sont restées fraîches dans votre petite tête. Avec six personnages jouables de base, vous allez peut être vous emmêler les pinceaux. Et encore plus si vous débloquez les quatre dames supplémentaires, dont deux cachées. Pour ne pas vous spoiler (ou si, en fait) : une catgirl sauvage apparaît. Je vous l’ai dit : Hunie Pop ne manque pas de fonctionnalités attrayantes. Encore une ? Chaque femme possède ses CG, des illustrations les représentant. Parmi les quatre, deux des images sont érotiques. La première se débloque à partir du troisième ou quatrième rendez-vous, la deuxième lorsque vous aurez réussi à conclure. Ce qui est, quand même, le but du jeu. Par ailleurs, vous aurez le bonheur d’essayer de satisfaire sexuellement votre partenaire à coup de puzzle, cette fois sans nombre de tours limités, mais sous forme de temps. Pas avec un chronomètre cependant, il s’agit là de dextérité : si vous êtes trop lent, la jauge de points va descendre. Le but est donc de faire le plus de combos possible pour la maintenir et l’augmenter jusqu’à atteindre l’objectif. Plus vous accumulerez les culottes dans l’inventaire, plus ce moment de détente avec une boîte de mouchoir va devenir un intense moment de concentration pour réussir à conclure ce satané rendez-vous galant.

Sur le fond

Il est important de le dire : Hunie Pop n’est pas un jeu punitif. Sa difficulté augmente certes avec le temps, mais une défaite n’est jamais synonyme de Game Over. Plutôt de « Try again ». Et cet aspect du jeu est extrêment plaisant, renforçant son côté relaxant.

Un des visuels promotionnels. 90% pantsu.
Un des visuels promotionnels. 90% pantsu.

S’il reproche il devait y avoir, son seul point noir serait le côté jeu de rôle, justement, dans le sens narratif du terme. Chaque personnage possède son histoire, mais cela n’est jamais exploité. Hunie Pop ne veut pas être un visual novel à proprement parler, et c’est bien dommage : chaque fille possède une relation avec une autre (notamment mère-fille, histoire d’attraper toute la famille), chacune a ses soucis, sa vie, mais aucun de ces paramètres ne rentre en ligne de compte pour rendre les personnages plus attachants, et surtout créer une véritable histoire. La conséquence directe est de reculer chaque protagoniste au rang de gibier, rétrogradant le jeu à un simple tableau de chasse.

Cependant, c’est une maigre négativité comparé au rapport qualité/prix. Les graphismes sont très satisfaisants. Bien évidemment, on aurait aimé plus d’illustrations à l’effigie des personnages, d’autant plus que chacune se retrouve parfaitement exécutée, si ce n’est la ressemblance trop flagrante des visages d’un dessin à un autre. Petit bonus pour les tenues et coiffures à débloquer, notamment lors des rendez-vous, histoire d’habiller votre femme-poupée selon vos préférences. Twintails for the winner.

Même les doublages sont remarquables ! Et c’est tout de même à souligner, surtout pour des voix anglaises qui ont tendance à surjouer sur les jeux et animes japonais. Chaque protagoniste possède son ton et sa manière de parler ; les doubleuses ont fait un beau travail. Ce qui est moins le cas du scénariste ; pour une raison obscure, il lui semble difficile de créer une phrase sans y insérer le mot « shit » ou « fuck ». Je n’avais pas l’impression que la vulgarité était monnaie courante au pays du burger, mais il faut croire que c’est l’image que veut renvoyer Hunie Pop !

Enfin, les musiques n’ont rien d’extraordinaire mais subliment les ambiances et correspondent totalement aux lieux. C’est toujours mieux qu’une cacophonie, et étonnamment, chaque piste sonore varie sans être redondante, gardant tout de même une harmonie générale. En résumé : pas si mal.

7  8

En résumé

Pour 10 euros sur Steam, Hunie Pop vous offre un gameplay complet qui, s’il ne présente aucune réelle originalité, ne possède pas non plus de gros défaut. Intéressant, avec une difficulté graduelle et des personnages variés, voilà enfin un jeu d’origine américaine qui n’a pas à rougir de ses homologues japonais. Vous oublierez vite de compter les heures passées à résoudre les puzzles et mettre les demoiselles dans votre lit : les plus passionnés se dévoueront à débloquer chaque tenue, chaque cadeau possible pour les neuf protagonistes du jeu. Disponible sur toutes les plateformes d’ordinateur : y a-t-il besoin d’un argument supplémentaire pour lâcher vos billets ? Il ne me tarde de voir les prochains travaux de HuniePot qui n’a décidément pas manqué de matière grise sur ce début prometteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s