Le jeu tactile du mois #3 : El

Il n’y a pas si longtemps, je vous faisais l’éloge de Deemo pour son charme et les émotions dégagées de son univers. Le tour est venu de vous parler d’El ; et s’il n’a rien à voir au niveau du gameplay, il n’en est pas moins empreint de poésie. Derrière ce simple nom se cache un studio Japonais nommé GREE, fondé en 2004.

♪ On s'envole, on s'envole, on s'envole ♫
♪ On s’envole, on s’envole, on s’envole ! ♫

Parlons-en

« S’éveillant dans une prison oubliée, il s’évade à la recherche d’une raison d’être. ». Voici le très simple synopsis du jeu au nom laconique. Et sans plus d’explications, nous voilà plongés dans un univers simple et sans dialogue : à nous de comprendre et de raisonner au fil des niveaux pour saisir ce qu’il se passe dans le monde. Au moins, pour une fois, vous ne serez pas bloqués par la barrière de la langue ! Vous incarnez un petit garçon qui, en sortant de sa prison, trouve un parapluie. Cet objet, outre sa symbolique, est l’outil du gameplay. En exerçant une pression sur votre écran, le garçon s’envole ; si vous relâchez votre emprise, l’enfant tombe. Pour le diriger plus rapidement, vous pouvez réaliser un dash en glissant rapidement vos doigts dans une direction. Cette manipulation est l’équivalent d’un « Shall not pass » très utile pour esquiver les divers éléments essayant de vous barrer la route, qu’ils soient plantés là où qu’ils essaient de vous ratatiner la figure en vous fonçant dessus.

Screenshot_2015-09-30-23-00-39   Screenshot_2015-09-30-22-59-01

Si le principe du jeu est aussi simple que sa dénomination, la tâche n’en est pas moins ardue. Vous croyez que vous allez vous en tirer facilement en faisant sauter un petit garçon dans le ciel ? Vous êtes mignons. Dans les derniers niveaux, de nombreux objets de toutes les tailles et de toutes les formes vous tomberont dessus pour vous faire un gros câlin pas très sympa. Il faudra redoubler d’agilité pour s’en sortir indemne. Heureusement, au travers des niveaux, des plumes sont dispersées un peu partout pour recharger votre vitalité. Elle s’avère également être votre jauge de « pouvoir ». En effet, faire voler et balancer le jeune garçon dans les airs vous coûtera de l’énergie. Ca se complique, n’est-ce pas ? Le jeu vous permet d’ajuster la difficulté entre facile, normal, et difficile. Selon celle choisie et vos performances, la fin du jeu se révelera différente. Et toutes ne sont pas heureuses ! Il faut dire que la poésie n’empêche pas d’être réaliste : El dévoile une humanité coupable, injuste et monstrueuse. Seul l’enfant que vous incarnez semble connaître la compassion ; une vérite implacable et terrifiante.
Du côté graphique, le jeu reste dans la ligne directrice : chaque chose animée et autres éléments en premier plan sont traités entièrement en noir, comme des ombres chinoises. Seul le fond est coloré, apportant une touche chaleureuse, inquiétante ou placide selon les niveaux. Cette sobriété enchante totalement l’univers et l’atmosphère voulue par El.

Quant aux musiques, elles ne sont pas sans rappeler l’ambiance de Deemo, avec des pistes entièrement traitées au piano. Paisibles, elles apportent une sérénité ; ou à l’inverse, plus sombres, elles traduisent une anxiété. L’ambiance sonore permet ainsi de compenser les dialogues en apportant un ton pour décrire un état ou une émotion du personnage incarné.

Tu la sens, ma jolie Bad End ?
Tu la sens, ma jolie Bad End ?

En résumé

El n’est pas un jeu qui pourra vous occuper pendant des heures et des heures, mais il sera suffisant pour vous plonger dans un univers poétique et prenant, avec un gameplay simple mais efficace. Malgré sa gratuité, on ne peut nier une certaine qualité et un effort sur l’ensemble du jeu. Qui plus est, la publicité n’apparaît que lors d’un game over : que demander de plus à un Free to Play ? Alors, tenté de prendre ce petit garçon par la main ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s